01
JUN
2018

2018-05-17 UQTR, Campus Drummondville

Réunion membres statutaires 16 mai 2018

Le 17 mai 2018, Sébastien Roy de l’UQTR nous a reçus dans le magnifique campus de Drummondville.

Les sujets abordés ont été les suivants:

Retour sur la formation HDBaseT offerte aux membres ASTEAU

  • Les échantillons proposés (Appareils, connecteurs et câbles) ne semblent pas s’être rendus en région. Une vérification sera faite avec Anixter pour voir si c’est possible de relancer.
  • La formation était orientée sur les produits Belden, qui sont des produits de qualité mais plutôt chers dans le marché.
  • Même avec les outils proposés, la possibilité de troubleshooter la technologie HDBaseT est limitée.
  • La suite: Aller sur IP ou suivre l’évolution du HDBaseT?

 

Autres formations pertinentes à mettre de l’avant

  • SDVoE Alliance proposent maintenant une certification “Designer
  • Formations sur la réparation d’appareils (projecteur principalement): Difficile puisque les manufacturiers mettent l’accent sur la garantie et remplacent les appareils plutôt que de réparer. L’obtention de manuels de service est aussi très rare.
  • Réseaux pour usages audiovisuel: très pertinent pour techniciens. Toutefois, plusieurs établissements n’ont plus de techniciens en AV mais plutpot des techniciens TI qui ont un intérêt pour l’AV. L’idée de rassembler un groupe commun de compétences pour ces deux types de techniciens semble logique mais est difficile à implanter en pratique.
  • Code du bâtiment: Surveillance de chantier pour tout ce qui a trait aux TI et AV: conduites, alimentation, supports et structures, etc…
  • Cadre légal des approvisionnements: Une formation sur les aspects pertinents de la loi sur les approvisionnements nous permettrait de relancer, sinon parler le même langage que les agents d’approvisionnements de nos institutions.
  • Présentation d’une étude de cas pour l’implantation d’un système ou d’une technologie innovante. Profiter de l’expérience d’un confrère dans tout le processus: analyse de la pertinence, des coûts, justification, conception, défis et résultat.

 

Membership AVIXA pour les membres de l’ASTEAU

Présentement, chaque institution s’abonne à AVIXA (anciennement InfoComm) de façon indépendante. Avec la nouvelle structure de membership présenté par AVIXA, il serait peut-être pertinent que nous regroupions toutes nos inscriptions sous l’ASTEAU. Pour qu’elle fonctionne, cette formule devrait permettre à tous nos employés de bénéficier d’accès aux ressources documentaires.

Contacts 2018

L’événement Contacts 2018 se tiendra les 16, 17 et 18 octobre 2018 au Campus Longueuil de l’Université de Sherbrooke. Benoît Hallée et Stéphane Martel nous ont présenté un court résumé de l’avancement de l’événement.

Budget Asteau 2018

Présentation de projets

Des membres nous ont présenté des projets importants qui ont été réalisés dernièrement:

  • UQTR – Campus Dummondville (Sébastien Roy)
    Documents
  • Université de Sherbrooke – Salle(s) de pédagogie active (Benoît Hallée et Stéphane Martel)
    asteau_presentation-juin-2017_Classe-ped-active
  • Université de Montréal – Projets en cours et discussion sur les défis structurels d’une administration TI (Dan Nguyen et Jean Roberge)

 

Suite à ces présentations, la mise à jour du cahier de normes en installation audiovisuelle est considérée pertinente par tous.

AVaaS – “AV as a Service”

Plusieurs manufacturiers changent leur modèle de support pour passer à une gestion des fonctionnalités par abonnement, où les usagers doivent payer annuellement pour obtenir une fonctionnalité d’un appareil qu’ils ont déjà payé.

Bien que ce mode de fonctionnement soit déjà intégré dans l’univers TI, notemment chez Cisco, il est encore à intégrer dans l’AV. Des défis financiers et opérationnels s’annoncent au gré des annonces des manufacturiers.

Au niveau des avantages, le passage au “cloud” permet de faire certaines économies en investissements puisque l’infrastructure n’a plus à être intégrée, supportée et mise à niveau à l’interne. Toutefois, le coût à long terme sera plus élevé.

Dématérialiser la distribution AV

Les spécificités de l’image et du son (considérations de qualité, bande passante et synchronicité) sont un obstacle à porter la distribution audiovisuelle sur le “cloud”. Toutefois, c’est ce que proposera, à terme, Crestron avec son xio cloud ou, plus près de nous, Zoom avec son concept de Zoom Room.

Partager l’information

Les systèmes centralisés représentent aussi l’opportunité de partager certains informations entre les institutions. Par exemple, des interfaces visuelles ou des modules d’automatisation pourraient être mis en commun via ces plateformes.

Les bibliothèques des universités québécoises ont le projet de passer à une plateforme partagée de services permettant de mettre en commun les informations et de partager un seul mode de fonctionnement dans toutes les institutions. Ce concept pourrait être intégré dans une plateforme pour nos services techniques. Ainsi, nous partagerions tous les mêmes nomenclatures et procédures.

Intelligence artificielle et Réalité virtuelle

Ces technologies sont déjà présentes dans nos vies. En particulier, l’intelligence artificielle est utilisée par plusieurs entreprises pour mieux nous vendre leurs produits.

En éducation, les applications vont de l’automatisation d’un processus au support téléphonique virtuel. Il est indéniable que ces technologies vont influer sur nos méthodes de travail. L’enseignement risque d’être bouleversé dans ces intégrations puisque la salle de classe même sera remise en question. Quelle sera sa pertinence alors que l’environnement pourra être reproduit virtuellement et que l’information sera fournie de façon personnalisée à chaque étudiant?

Les technologies audiovisuelles actuelles seront appelées à évoluer et les services techniques risquent d’être plus axés sur le maintien de systèmes de communication que sur la qualité des images et du son.

La réalité virtuelle comporte présentement certaines contraintes puisque la matériel requis est lourd et encombrant. Toutefois, ça n’est qu’une question de temps pour que cet équipement soit miniaturisé et intégré au quotidien.

Les interfaces de contrôle et d’automatisation sont un champ qui pourrait bénéficier rapidement des avancées de ces technologies puisque leur rôle est de faciliter la vie des usagers. Entre autres, on pourrait faciliter l’utilisation mais aussi le support et la résolution de problèmes.

Infocomm 2018

Les membres de l’ASTEAU qui participeront à InfoComm seront invités à collaborer au blogue de l’édition 2018 sur le site de l’ASTEAU. C’est un moyen de documenter de façon dynamique les trouvailles et informations récoltées sur place.

Pour ceux qui restent au Québec, n’hésitez pas à relancer des sujets ou commenter les articles!

Liens avec l’OUETDA

Une rencontre OUETDA aura lieu le 25 mai 2018 à l’Université Laurentienne à Sudbury en Ontario. L’ASTEAU a été invitée à participer. Un lien de vidéoconférence ou de webconférence sera disponible pour ceux qui veulent participer à distance.

Il y a un intérêt à relancer les rencontres récurrentes ASTEAU/OUETDA qui se déroulaient aux 2 ans. Puisque l’exécutif des 2 groupes a changé depuis, des liens seront établis afin de relancer cette pratique.

Formation collégiale en technologies de l’audiovisuel

Le programme de technologies de l’électronique – option audiovisuel a été révisé au Cégep du Vieux-Montréal pour septembre 2018. Ce nouveau cursus est en phase avec la plupart des besoins en intégration, opération et support des technologies audiovisuelles dans nos institutions.

Puisque le métier de technicien en audiovisuel est en voie de disparition (du moins dans les noms de postes), l’ASTEAU fera des représentations afin de garder les compétences nécessaires dans les établissements d’enseignement concernés.

Depuis longtemps impressionné par les grandes images et le son puissant, Dominic a naturellement évolué vers l'audiovisuel. D'aspirant musicien à technicien à spécialiste et maintenant gestionnaire, il a appris qu'il lui en restera toujours à apprendre.

Leave a Reply

*

captcha *